Philippe Couillard

La sécurité hissée au rang des priorités de Couillard

La sécurité est désormais hissée au rang des priorités du gouvernement, a indiqué lundi le premier ministre Philippe Couillard, sans toutefois fixer aucune échéance pour annoncer de nouveaux moyens d'intervention visant à éradiquer d'éventuelles menaces.
En point de presse, en marge d'un caucus de deux jours précédant la rentrée parlementaire de février, M. Couillard a cherché à se faire rassurant, à l'occasion de sa première rencontre avec les médias au retour d'une mission économique en Europe.
Au lendemain des attentats terroristes survenus en France, M. Couillard a dit que les questions de sécurité, de prévention du radicalisme islamique et de lutte au terrorisme étaient sur toutes les lèvres en Europe.
Il a promis une fois de plus que son gouvernement interviendrait, mais il est demeuré vague sur les moyens privilégiés et les échéances.
Il a rappelé son intention de présenter une loi sur la neutralité religieuse de l'État, qui comportera des dispositions visant à resserrer la loi de protection de la jeunesse, de déposer un plan d'action de lutte à l'intégrisme, de même qu'une nouvelle politique d'immigration.
Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour assurer la sécurité des gens, a soutenu le premier ministre, en précisant que les forces policières québécoises étaient en lien constant avec les forces policières fédérales.