Est-ce que Sherbrooke aura sa succursale de la Société québécoise du cannabis? Il est permis de le croire à la lumière de récentes informations sur le sujet.

La SAQ « en mode exploration » pour la vente de pot

Est-ce que Sherbrooke aura sa succursale de la Société québécoise du cannabis (SQC)? C’est permis de le croire à la lumière de récentes informations.

Le nombre de points de vente qui ouvriront cette année au Québec passe de 15 à 20, confirme Linda Bouchard, responsable des relations de presse à la Société des alcools du Québec (SAQ).

« Nous sommes en mode exploration afin de trouver des emplacements pour les succursales », dit-elle sans pouvoir ajouter plus de détails.

« Nous sommes en attente du dépôt du projet de loi. »

Rappelons que la légalisation du cannabis doit être décrétée cet été au Canada. Pour sa part, Québec a décidé d’opter pour un réseau de vente relevant de la SAQ.

La Presse révélait récemment que quatre succursales auront pignon sur rue à Montréal au moment de la légalisation. Cela laisse donc 16 points de vente à établir dans le reste du Québec. Il est aussi possible de penser que la région de la Capitale nationale comptera deux succursales. Les autres pourraient donc être implantées selon les régions administratives québécoises.

Mme Bouchard ne peut dire comment sera ventilée l’implantation des points de vente dans la province. « Lorsque nous aurons déterminé les emplacements des succursales, nous le ferons savoir », assure-t-elle.

Du côté du SPS
Du côté du Service de police de Sherbrooke, on confirme que des discussions ont lieu avec la SAQ en vue de l’implantation d’une succursale. « Nous leur disons des endroits où nous souhaitons que ça soit implanté », note Philippe Dubois, porte-parole du SPS.