Selon la conseillère municipale du secteur, Évelyne Beaudin, un trottoir sera ajouté sur la rue Chauveau.

La rue Chauveau aura son trottoir

Une partie de la rue Chauveau sera complètement rénovée cet été. Selon la conseillère municipale du secteur, Évelyne Beaudin, un trottoir sera ajouté.

Le plan initial est de construire un trottoir sur la rue Chauveau, entre les rues Léger et Molière, puisque l’autobus de Société de transport de Sherbrooke (STS) y passe. Cependant, les plans pourraient changer. « Il y a un autobus qui passe et les gens marchent dans la rue. En plus, la visibilité est réduite, car il y a une pente et une courbe. C’est un besoin important. Au moment où l’on se parle, le plan est de faire un trottoir jusqu’à la rue Molière, parce que l’autobus tourne à gauche sur Molière. Cependant, j’ai su que la STS allait changer le trajet d’autobus. À la place de tourner sur cette rue, elle va continuer tout droit et tourner sur la rue Martin. Quand ils l’ont su, les gens ont demandé à ce que le trottoir soit continué jusqu’à la rue Martin », explique la conseillère du district du Carrefour, qui a exprimé la même chose à un groupe de citoyens qui l’a invité à discuter de cette problématique. 

« On m’a parlé qu’il y aurait des avancées de trottoir pour ralentir les automobilistes et faciliter la traverse des piétons, ajoute-t-elle. Cependant, je ne sais pas exactement combien il va y en avoir et où elles seront positionnées. Il y aura un arrimage à faire entre la Ville qui fait la réparation et la STS, car c’est intéressant lorsqu’on profite d’une avancée de trottoir pour mettre un arrêt d’autobus. On se sent plus protégés. »

Limite de 30 km/h près des parcs ?

Selon Mme Beaudin, les automobilistes ont tendance à rouler rapidement sur la rue Chauveau, même si le parc Olivier-Chauveau est situé tout près. « Ça fait un an que les élus disent qu’ils aimeraient étudier la possibilité d’avoir des zones à 30 km/h aux abords des parcs, comme c’est le cas près des écoles. L’idée est d’apaiser la circulation. Le conseil de l’arrondissement des Nations, lors de sa dernière assemblée, a pris position pour que soit étudiée la possibilité d’avoir des zones de 30 km/h aux abords des parcs et des CPE », dit Mme Beaudin.  

« Ce n’est pas tout le monde qui est favorable à baisser les limites de vitesse, mais la quinzaine de personnes présentes étaient en faveur de le faire, continue-t-elle. Les gens étaient contents, ils se sont sentis écoutés. Ils avaient fait quelques requêtes auprès de la Ville pour que des correctifs soient apportés. Ils sont contents de voir que des solutions permanentes seront apportées, comme des avancées de trottoirs et des ajouts de trottoir. »