La Tribune
Les citoyens désireux de réparer un de leurs biens ont pu profiter gratuitement du tout premier café de réparation tenu par l’Université de Sherbrooke et le Cégep de Sherbrooke, samedi, au LE Centre Sherbrooke. Michel Naud, réparateur de métier, s’est porté bénévole pour aider à la station électronique.
Les citoyens désireux de réparer un de leurs biens ont pu profiter gratuitement du tout premier café de réparation tenu par l’Université de Sherbrooke et le Cégep de Sherbrooke, samedi, au LE Centre Sherbrooke. Michel Naud, réparateur de métier, s’est porté bénévole pour aider à la station électronique.

La réparation a bien meilleur goût

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
En une journée, le premier café de réparation de l’Université de Sherbrooke (UdeS) et du Cégep de Sherbrooke a détourné 500 kg de biens des sites d’enfouissement.