Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La polyvalente Montignac, qui venait de basculer en ligne, le demeurera jusqu’à nouvel ordre, tandis que les écoles primaires demeurent ouvertes.
La polyvalente Montignac, qui venait de basculer en ligne, le demeurera jusqu’à nouvel ordre, tandis que les écoles primaires demeurent ouvertes.

La polyvalente Montignac en ligne jusqu’à nouvel ordre

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
SHERBROOKE - Le passage aux mesures d’urgences dans la MRC du Granit est une bonne nouvelle aux yeux du directeur général du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons (CSSHC), Martial Gaudreau : il espère que les mesures resserrées enverront un signal aux citoyens de la MRC, puisqu’il s’agit de l’endroit par capita où il y a le plus de cas actifs.

La polyvalente Montignac, qui venait de basculer en ligne, le demeurera jusqu’à nouvel ordre, tandis que les écoles primaires demeurent ouvertes.

« Ça prenait un arrêt pour faire changer la situation », a-t-il commenté mardi après-midi. 

« M. Legault (le premier ministre) est venu confirmer notre position, on n’aurait pas eu le choix de devancer la fermeture compte tenu que c’était intenable à la polyvalente. »

Lundi, 53 % des quelque 895 élèves étaient absents. Environ la moitié des groupes étaient fermés pour isolement.

Lundi soir, la Santé publique de l’Estrie et la direction du centre de services ont annoncé la fermeture de l’école secondaire de Lac-Mégantic et la mise en place de cours à distance jusqu’à la fin de la semaine. La situation devait être évaluée de nouveau vendredi.

Or, avec le passage aux mesures d’urgence, la balle est maintenant dans le camp du gouvernement pour la suite des choses et les directives entourant l’ouverture et la fermeture des écoles. C’est la première fois qu’une école secondaire doit complètement basculer en ligne et fermer ses portes sur le territoire du CSSHC, mais aussi en Estrie. 

Une organisation de récupération de matériel scolaire et d’équipement informatique a eu lieu, mardi. Lundi soir, Martial Gaudreau a insisté pour souligner l’importance de respecter les consignes sanitaires, tout particulièrement les mesures d’isolement. 

Une rencontre a aussi eu lieu mardi avec la Santé publique. La situation qui semblait inquiétante à l’école primaire Notre-Dame-de-Fatima à Lac-Mégantic s’est calmée, observe-t-il. Les quatre groupes qui étaient en retrait seront de retour mercredi. Ils avaient dû être retirés parce que les membres du personnel étaient en retrait.  « Il reste seulement un groupe avec des cas positifs. »  Il s’agissait de l’école primaire où la situation s’avérait la plus problématique.