Une personne sur huit souffre d’allergies saisonnières au Québec — ce qui représente un peu plus d’un million de personnes.
Une personne sur huit souffre d’allergies saisonnières au Québec — ce qui représente un peu plus d’un million de personnes.

La pluie ralentit les allergies saisonnières

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Une personne sur huit souffre d’allergies saisonnières au Québec — ce qui représente un peu plus d’un million de personnes. Qu’on l’appelle « allergie saisonnière », « rhume des foins » ou « rhinite allergique », les symptômes sont les mêmes : nez qui coule abondamment ou au contraire très congestionné, yeux qui piquent, éternuements à répétition, maux de tête, picotement et démangeaison du nez de la gorge et des oreilles ou augmentation de l’asthme pour ceux qui en souffrent déjà. De quoi se sentir en bien mauvais état, quoi!