La petite Élissa Grondin vient de franchir le stade critique des 48 heures post-opération. Bien qu'encore précaire, son état va en s'améliorant.

La petite Élissa Grondin prend du mieux

La petite Élissa Grondin vient de franchir le stade critique des 48 heures post-opération. Bien qu'encore précaire, son état va en s'améliorant.
«Élissa va bien 48 h après son opération. Son nouveau coeur va bien et son corps s'adapte bien au changement. [...] Les rencontres avec les spécialistes se poursuivent, son foie et ses reins sont beaux et on cherche la cause de la pneumonie, mais ses poumons prennent du mieux. Elle sature à 95 %. Wow. Aujourd'hui les médecins ont dit qu'elle va très bien, mais c'est un jour à la fois, dans les premières 48 heures, c'était une heure à la fois. Merci à tous de votre support, et surtout un énorme merci à la famille du donneur, nous pensées sont avec vous», raconte Josée Scatland, mère d'Élissa, par l'entremise d'un message Facebook.
Elle ajoute au passage qu'il faut continuer de parler du don d'organes.
«Transplant Québec n'a jamais connu un début d'année aussi occupé que cette année. [...] Continuez à sensibiliser les gens au don d'organe,
c'est l'histoire d'une vie, même si Élissa a eu son coeur, d'autres enfants autour de nous en attendent un aussi. Merci à tous de faire la différence!»