Patricia Gauthier prendra sa retraite en mai prochain après 45 années au sein du réseau de la santé et des services sociaux, dont 15 ans en Estrie. Elle en a fait l’annonce vendredi en compagnie du président du conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Jacques Fortier.

La PDG du CIUSSS prend sa retraite

Patricia Gauthier a annoncé sa retraite vendredi. La présidente-directrice générale (PDG) du CIUSSS de l’Estrie-CHUS depuis sa création le 1er avril 2015 quittera ses fonctions le 31 mai avec le sentiment du devoir accompli. Avant de se retirer, elle souhaitait voir la réalisation de trois projets, soit la construction d’un nouveau CHSLD à Granby, la réalisation du projet Optilab et le début de la construction du Centre mère-enfant et de la nouvelle urgence sur le site du CHUS Fleurimont.

« Patricia Gauthier aura laissé sa marque de façon importante dans notre établissement et dans tout le réseau de la santé estrien, notamment par sa grande capacité à rassembler les gens et par son leadership exceptionnel très respecté tant par les partenariats constants avec l’Université de Sherbrooke qu’avec tous les collaborateurs socioéconomiques de l’Estrie », soutient le président du conseil d’administration Jacques Fortier avec beaucoup d’émotion.

Montréalaise d’origine, Patricia Gauthier a œuvré en Estrie pendant plus de 15 ans, d’abord au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) 2002 à 2014, puis au CIUSSS de l’Estrie-CHUS de 2015 à 2019 comme PDG. Elle cumule plus de 45 ans de service en gestion dans le domaine de la santé.

La fusion de l’Agence de santé et des services sociaux et des 14 ex-établissements en avril 2015 aura été un défi de taille à relever, soutient la gestionnaire. « C’était probablement l’une des fusions les plus complexes au Québec parce qu’il fallait intégrer un centre hospitalier universitaire et deux nouveaux territoires (la Pommeraie et la Haute-Yamaska) à celui de l’Estrie. Je crois que le pire est passé et que le meilleur est devant nous, même si nous nous trouvons dans un contexte de pénurie de personnel et que c’est difficile », ajoute-t-elle.

Elle a tenu à remercier l’ensemble du personnel et des gestionnaires du CIUSSS de l’Estrie-CHUS « sans qui rien ne serait possible ».

En 1982, Patricia Gauthier a été appelée à mener à bien la construction de l’Hôpital Pierre-Boucher à Longueuil. Un défi de taille et une réalisation dont elle est fière, mais « la création du CIUSSS de l’Estrie a été un plus grand défi encore », nuance-t-elle.

La suite

Le président du conseil d’administration Jacques Fortier a envoyé vendredi matin une lettre au ministère de la Santé pour qu’il lance le plus vite possible un appel d’intérêt pour le poste de PDG, question que le poste soit comblé le plus rapidement possible. Impossible de savoir vendredi si Stéphane Tremblay, qui occupe le poste de président-directeur général adjoint du CIUSSS de l’Estrie-CHUS depuis l’automne, se montera intéressé par le poste.

Les PDG des CIUSSS sont nommés par une décision de la ministre de la Santé.

Rappelons qu’au cours des derniers mois, la haute direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS a connu de nombreux mouvements de personnel. À l’automne dernier, 12 cadres ont quitté pour la retraite ou pour obtenir une promotion au sein de l’établissement ou dans un autre établissement, ce qui a représenté 22 % des cadres supérieurs et des hors cadres.

La construction du Centre mère-enfant relancée

La construction du tant attendu Centre mère-enfant et de la nouvelle urgence sur le site du CHUS Fleurimont est officiellement relancée, quelques mois après avoir été freinée pour des questions budgétaires. En effet, la Société québécoise des infrastructures (SQI) avait reçu l’automne passé une seule soumission qui dépassait de plusieurs dizaines de millions de dollars le budget fixé à 198 M$ dans le cadre du premier appel de propositions.

La construction du Centre mère-enfant et de la nouvelle urgence du CHUS Fleurimont devrait commencer au cours des prochains mois.

La SQI a ainsi confirmé vendredi qu’elle relancerait sous peu les appels d’offres mais que, cette fois, ce sera un appel d’offres « en lots » plutôt qu’un appel d’offres pour l’ensemble du projet comme ce fut le cas la première fois. Le premier d’appel d’offres, probablement lancé la semaine prochaine, concernera l’embauche des professionnels comme le gérant de construction et les architectes. Ensuite, ce sera l’excavation, le coulage des fondations, etc.

« Ce nouveau mode de gérance va permettre une plus grande compétition en ayant plusieurs lots de construction plutôt qu’un seul comme c’était le cas avant », soutient la présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Patricia Gauthier.

Les travaux de construction du Centre mère-enfant et de la nouvelle urgence du CHUS Fleurimont devaient se terminer en 2020. Des délais sont bien sûr à prévoir. « À ce moment-ci, je ne peux pas vous parler des impacts sur les échéanciers ni sur le budget. Mais on travaille à les minimiser le plus possible », soutient Martin Roy, porte-parole de la SQI.

Rappelons toutefois que les travaux préparatoires, qui consistaient notamment à déplacer les stationnements et à démolir l’ancien garage des ambulances, sont terminés depuis la fin de l’automne passé.