La Tribune
Les adeptes des théories du complot ont été très bruyants en 2020.
Les adeptes des théories du complot ont été très bruyants en 2020.

La montée rapide du complotisme

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Auparavant endossées par une ou deux personnes de son entourage, les théories du complot se sont propagées à une vitesse folle en 2020 en raison de la pandémie. Selon les sondages menés durant l’année, ce serait environ un Canadien sur quatre qui adhère à ces thèses.