La maison des jeunes de Rock Forest portera le nom de Serge Forest.

La maison des jeunes portera le nom de Serge Forest

L’ancien conseiller municipal dans Rock Forest, Serge Forest, a eu droit samedi à un brillant hommage à la maison des jeunes qu’il a fait construire il y a plusieurs années. Cette maison des jeunes portera désormais son nom.

M. Forest semblait touché par le geste. « C’était vraiment inattendu. C’était une fête surprise qu’ils m’ont faite. J’ai été honoré par le conseil de la maison des jeunes et par plusieurs de mes amis. Je l’ai su 10 minutes avant d’arriver. C’est un beau cadeau, un hommage qui m’a fait extrêmement plaisir.

« Je n’ai jamais travaillé pour cela, poursuit-il. J’ai travaillé pour les jeunes et pour la communauté. Je ne pensais pas recevoir un hommage aussi grand de la part de la communauté de Rock Forest, Saint-Élie et Deauville », a admis celui qui a pris sa retraite de la vie politique en 2013.

M. Forest tenait quand même à partager le crédit. « Je n’ai pas fait ça tout seul. Il y a plusieurs dizaines de personnes qui ont été impliquées dans ce projet. Naturellement, la communauté m’a toujours soutenu », indique-t-il.

Même s’il combat actuellement un cancer, Serge Forest s’informe et suit la politique municipale quotidiennement. « On n’a pas sorti la politique du gars encore. Par contre, je ne suis plus impliqué. Je m’occupe de ma santé et de ma famille. Je suis atteint d’un cancer depuis 2014, je suis mes traitements. Il y a de bonnes journées et des moins bonnes. Ces temps-ci, ça va bien, tout est sous contrôle », rassure l’ancien politicien.

Celle qui a pris le siège de M. Forest en 2013, Annie Godbout, tenait à être présente à l’hommage de son prédécesseur. « C’était une soirée près de sa personnalité. C’était simple et touchant. M. Forest était un homme engagé », affirme-t-elle.

Serge Forest s’est battu pour que Rock Forest ait sa maison des jeunes, se rappelle Mme Godbout. « Ils avaient fermé la maison des jeunes dans le parc Mi-Vallon à cause du grabuge. Serge a été interpellé et a dit qu’il en fallait une. Ils ont donc fait une maison des jeunes à côté du poste de police. M. Forest est allé chercher le financement. Il est allé chercher une mise de fonds de 60 000 $ alors que l’objectif était de 50 000 $. C’est un homme qui était très près des jeunes, lui qui a travaillé à Val-du-Lac », a commenté l’actuelle conseillère municipale.