Une relève tournée vers la souveraineté alimentaire

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Le discours sur la souveraineté alimentaire du Québec n’a rien de nouveau pour de la relève agricole, qui s’en fait la défenderesse depuis des années. Mais, pour réussir ce « grand projet de société », il faudra arriver avec un plan fouillé et solide qui permettra à tous les types de producteurs de se frayer un chemin jusque dans les foyers, croit le directeur général de la Fédération de la relève agricole du Québec, Philippe Pagé.