La Tribune
Jean-Martin Fortier et Maude-Hélène Desroches ont prouvé qu’il n’était pas nécessaire de posséder plusieurs hectares de terrain pour rentabiliser une production agricole.
Jean-Martin Fortier et Maude-Hélène Desroches ont prouvé qu’il n’était pas nécessaire de posséder plusieurs hectares de terrain pour rentabiliser une production agricole.

Le paradigme pourrait changer rapidement

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Pas besoin d’une production de masse importante pour vivre d’agriculture au Québec. Maude-Hélène Desroches et son conjoint Jean-Martin Fortier l’ont prouvé avec une production à petite échelle, aux Jardins de la Grelinette, à Saint-Armand, une microferme biologique de moins d’un hectare cultivé qui génère des ventes de plus de 150 000 $. Selon Mme Desroches, changer le paradigme de production au Québec pourrait se faire plus rapidement qu’on pense.