La grève des ambulanciers syndiqués à la CSN est reportée

Les 3600 ambulanciers paramédicaux syndiqués à la CSN, qui devaient débrayer à compter des 16 et 17 décembre, reportent leur grève à une date indéterminée, a appris La Presse Canadienne.
L'audience qui devait avoir lieu, lundi, devant le Tribunal administratif du travail pour déterminer les services essentiels à maintenir durant le débrayage a été annulée, après que les syndicats d'ambulanciers eurent transmis des «avis de non-recours à la grève».
Malgré les termes juridiques utilisés, la grève n'est toutefois pas annulée, seulement suspendue.
Cette grève devait au départ avoir lieu à compter du 15 décembre, puis a été reportée aux 16 et 17, selon l'employeur et la ville concernés.
La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN représente 3600 ambulanciers, répartiteurs et employés de soutien qui travaillent tant à Urgences-santé, qui dessert Montréal et Laval, que pour des entreprises ambulancières dans différentes régions du Québec.
Cette négociation a cours dans un contexte incertain, alors que le ministère de la Santé et des Services sociaux a délégué son pouvoir de négociation des conventions collectives aux entreprises ambulancières. Celles-ci affirment toutefois ne pas être fixées sur la totalité des budgets dont elles disposeront après deux ans, ce qui rend difficile de conclure une convention collective sur plusieurs années.