Le fort achalandage aux glissades sur tube au mont Bellevue pousse la Ville à songer au déménagement de cette activité hivernale vers la base plein air André-Nadeau.

La glissade sur tube pourrait déménager de Bellevue à la base plein air

Les succès de l’école de ski et de la glissade sur tube à la station du Mont-Bellevue poussent le gestionnaire à suggérer le déménagement des activités de glissade. Le Regroupement du parc du Mont-Bellevue (RPMB) propose de réfléchir à la possibilité de transférer les tubes et leur remontée mécanique à la base plein air André-Nadeau, dans le district de Deauville, pour bonifier les activités de l’école de ski sur la montagne.

« Pour le moment, il y a deux descentes pour les tubes au mont Bellevue. Un samedi d’hiver, c’est embouteillé. À la base plein air, nous pourrions construire une infrastructure suprarégionale avec dix ou douze rampes », indique le président du comité du sport et plein air, Vincent Boutin.

« Le RPMB souhaite mettre en place une programmation permettant plus facilement aux écoles de s’initier à la pratique du ski ou de la planche à neige. En raison de cette croissance, il devient incontournable d’envisager un terrain d’apprentissage dédié et réservé à cette vocation », lit-on dans un rapport déposé au conseil municipal lundi.

« Le RPMB propose donc aux élus de réfléchir à la possibilité de transformer les pistes de glissade sur tube de la station de ski du mont Bellevue en pente-école [...] Pour devenir une pente-école, la pente de la glissade au mont Bellevue pourrait être adoucie et le tapis remonte-pente pourrait y être déménagé. » 

Dans le même rapport, on fait état de la fermeture du centre de glissade Haut Bois Normand, à Eastman, si bien que le mont Bellevue serait l’unique centre offrant une remontée mécanique dans un rayon de 85 km. « Toutefois, avec seulement deux pistes, la capacité est limitée à 150 personnes à la fois. À la lumière de ces informations, il apparaît que l’aménagement d’un important centre de glissade sur tube avec remontée mécanique est une opportunité qu’il serait souhaitable de saisir. »

Le conseil du district de Deauville, Pierre Tremblay, se réjouit de cette possibilité.

Trop loin pour Beaudin et Gingues

Bien qu’elle aime l’idée d’investir dans la glissade sur tube à la base plein air, Évelyne Beaudin n’est pas prête à renoncer à cette activité au mont Bellevue pour autant. « Il y a encore des gens qui voudraient l’utiliser et ils n’ont pas nécessairement une voiture pour se rendre à Rock Forest. »

Paul Gingues, qui représente justement le district de l’Université, partage cet avis. « Je m’inquiète du fait qu’il y a beaucoup de familles à proximité du mont Bellevue et les tubes étaient une activité très populaire. C’est le point où ça me fait mal. Mais ça fait longtemps qu’il est dû pour y avoir des glissades sur tube avec un remonte-pente mécanique à la base plein air. J’aimerais qu’on puisse débattre un peu plus de la présence ou non de la glissade au mont Bellevue. »

Marc Denault ajoutait aussi sa voix. « Il faut s’assurer qu’on ne crée pas un vide à Bellevue. »

Aucune décision n’a été prise sur la question lundi.