André Larocque, deuxième à gauche sur cette photo croquée lors du dévoilement de la campagne de financement de la Fondation du CHUS en novembre dernier, quitte son chapeau de directeur général de la Fondation du CHUS pour prendre en charge la campagne de financement majeur de la Fondation.

La Fondation du CHUS prépare une campagne majeure de financement

La Fondation du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) se prépare à se lancer en campagne majeure de financement. André Larocque, qui est à la direction de la Fondation depuis février 2016, a accepté de prendre les rênes de cette campagne majeure, qui se mettra en branle au cours des prochains mois. Il doit donc quitter ses fonctions de directeur général de la Fondation.

La Fondation partira bientôt à la recherche d’un nouveau directeur, puisqu’il était impossible qu’André Larocque cumule les deux chapeaux pendant les trois prochaines années. Le gestionnaire restera en poste jusqu’au moment où on lui aura trouvé un successeur.

« Quand une fondation se lance dans une campagne majeure dans l’objectif d’amasser des montants considérables, elle confie souvent un mandat à des agences spécialisées en philanthropie pour les organismes sans but lucratif. Ces firmes travaillent avec un pourcentage de l’argent recueilli, c’est donc une dépense considérable. Nous avons fait le choix de ne pas faire affaire avec ce type de firme, mais de créer un poste pour une personne qui s’y consacrerait à temps plein. Le reste du travail se fera par l’équipe de la Fondation qui est déjà en place », soutient Geneviève Lussier, conseillère en communication à la Fondation du CHUS.

Projets porteurs

Impossible de savoir à quel moment exactement sera lancée la campagne majeure de financement ni quels seront ses principaux objectifs. « Nous travaillons avec le CHUS pour choisir des projets qui seront porteurs et qui ne prendront pas des années à pouvoir se réaliser », ajoute Mme Lussier.

La candidature d’André Larocque pour piloter ce projet s’est imposée puisqu’il avait réalisé une campagne majeure lorsqu’il était à la direction générale de la Fondation de l’Hôpital de Granby avant de la quitter pour venir travailler à la Fondation du CHUS.

« Nous sommes privilégiés de pouvoir compter sur l’expertise d’André qui a accepté de relever ce nouveau défi. Il connaît bien les enjeux reliés à une telle campagne et il comprend bien la philanthropie », a ajouté Sophie Warren, présidente du conseil d’administration de la Fondation du CHUS.