La «fin abrupte» du programme de sensibilisation aux algues bleu-vert dénoncée

Le dernier budget Leitao a mis « une fin abrupte » au programme de sensibilisation aux algues bleu-vert mis sur pied dans les différents bassins versants du Québec, y compris ceux de la rivière Saint-François, dénonce le Conseil de gouvernance de l'eau des bassins versants de la rivière Saint-François (COGESAF).
<p>Carlos Leitao</p>
Profitant de la Journée mondiale de l'eau qui se tenait mercredi, le COGESAF s'est dit déçu et inquiet de l'annulation du crédit de 770 000 $.
Le programme Opération Bleu-Vert permettait aux 40 organismes de bassins versants du Québec (OBV) de sensibiliser aux actions à mettre en place dans la lutte aux algues bleu-vert et de lutter contre le vieillissement prématuré des lacs depuis neuf ans.
Selon le COFESAF, l'impact de cette abolition se traduira dès cette année par une perte financière de 39 785$ pour le bassin versant de la rivière Saint-François.
Ces coupes feront en sorte que les équipes de travail seront réduites dans certains organismes. « Les employés qui resteront à l'emploi seront d'autant plus surchargés et ne seront plus en mesure de mobiliser les partenaires pour réaliser des projets porteurs qui assurent la pérennité des ressources eau et le bien-être des communautés », prévient l'organisme dans un communiqué.
Le COGESAF regroupe non seulement les organismes publics, privés et communautaires des bassins versants de la rivière Saint-François, mais aussi du fleuve Connecticut, de façon à développer une de gestion intégrée de l'eau par bassin versant.