Les années 1970 étaient à l'honneur mardi soir à l'occasion de la 8e édition du Souper gastronomique BMO Groupe financier - Gestion Global Excel, organisé au profit de la Fondation du CHUS. On aperçoit sur la photo David Price, de Gestion Global Excel, Steve Roy, de BMO Groupe financier, le maire Bernard Sévigny, Sophie Warren, présidente du c.a. de la Fondation du CHUS, Charles Custeau, président du comité organisateur de l'événement, et Peter Cassar, de Sherweb.

La fièvre du samedi soir s'empare du CHUS

Robes à paillettes et pantalons éléphants étaient de mise mardi soir au Centre de foires de Sherbrooke, où 430 convives prenaient part à la 8e  édition du Souper gastronomique de la Fondation du CHUS, qui se déroulait sous la thématique de la fièvre du samedi soir.
« C'est un événement annuel au profit de la Fondation du CHUS (...), qui change de lieu et de thème chaque année », expliquait Charles Custeau, président du comité organisateur de l'événement. « On est très contents des gens qui sont ici et de la réponse du public et des commanditaires. »
Comme à chaque édition, des décors extravagants et une tonne de surprises attendaient les invités dès leur arrivée : d'énormes boules disco ornaient le plafond du Centre de foires, illuminant des danseurs qui se déhanchaient aux quatre coins de la salle sur les plus grands succès des années 1970, interprétés par le Boogie Wonder Band.
Un souper six services concocté par les chefs Dominic Tremblay et Maryse Carrier, copropriétaires du restaurant Café Massawippi de North Hatley et du DT Bistro de Sherbrooke, a été servi aux convives. Le repas a été suivi de deux encans, l'un silencieux et l'autre à la criée, dont les lots avaient de quoi stimuler la générosité : on comptait entre autres une loge pour assister au spectacle de Coldplay, un voyage en Europe, un vélo de route, un séjour en voilier dans les Caraïbes et un week-end en Bentley au Fairmount Le Manoir Richelieu.
Grâce à ces encans et à la vente de billets pour l'événement, c'est un total de 350 219 $ qui sera remis à la Fondation du CHUS. Un montant qui dépasse les attentes des organisateurs, puisque l'an dernier, 314 751 $ avaient été collectés lors du Souper gastronomique BMO Groupe financier - Gestion Global Excel.
« Cette année, [l'argent] va aux soins intensifs, indiquait M. Custeau. Il y a une belle brigade de médecins qui sont ici ce soir et qui participent à la cause! »
Plus spécifiquement, les fonds amassés permettront de doter l'unité des soins intensifs d'un moniteur de surveillance intracrânien et d'un échographe cardiaque avec sonde transeosophagienne. Ces équipements aideront les intensivistes, les neurochirurgiens et les anesthésistes de l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke et de l'Hôpital Fleurimont à traiter encore plus efficacement leurs patients et à diminuer la durée d'hospitalisation de ces derniers.