Yves Harnois a photographié ses parents de 83 et 84 ans, ce qui lui a valu une place dans le B&W Magazine.
Yves Harnois a photographié ses parents de 83 et 84 ans, ce qui lui a valu une place dans le B&W Magazine.

La famille, une belle histoire

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
SHERBROOKE – « Il y a des moments heureux avec la famille. Ce ne sont pas toujours des drames et de la maladie. C’est ce que je veux transmettre », décrit Yves Harnois, un photographe professionnel qui a vu son projet de photographies mettant en vedette ses parents de 83 et 84 ans être diffusé dans le prestigieux B&W Magazine, dans la section Portfolio Contest.

Le projet commence en 2016. Prenant conscience qu’il n’aura peut-être pas ses deux parents longtemps en santé avec lui, M. Harnois décide de les mettre devant sa lentille afin de capter de beaux moments de la vie. « À chaque grand événement, quand j’arrivais, j’en profitais pour prendre quelques clichés d’eux en célébrant la soirée, la vie. Pour célébrer la vie, de réaliser qu’ils sont présents en ce moment et que je peux faire ces événements-là avec eux », explique l’artiste.

« J’ai réalisé que j’étais chanceux, car j’ai deux parents en santé, poursuit-il. Je commence à voir mes amis qui perdent leurs parents. Étant photographe depuis plusieurs années, j’ai décidé de photographier mes parents qui sont là depuis le début. Ils jouent le jeu depuis déjà quelques années. »

À chaque fois, Yves Harnois a la chance de vivre un beau moment avec ses géniteurs. « Un côté touchant, c’est que j’en profite pour le vivre plus intensément. Je les touche, je leur place la tête, je sens la vie en eux. Éventuellement, je ne pourrai plus les toucher comme ça. Le produit final est la photo », commente M Harnois.

Concours

Yves Harnois fait partie d’un club sélect qui a été choisi dans le B&W Magazine. Six de ses oeuvres sont affichées sur quatre pages. « Quelques jours avant la date limite du concours, j’ai envoyé deux projets. J’ai reçu en juillet un courriel me disant que je suis sélectionné. Sur les milliers de candidats à travers le monde, nous sommes 24 à avoir été sélectionnés pour l’année 2018 », se réjouit le photographe.

« Mes parents n’ont pas encore vu la revue, continue-t-il. Je vais aller leur montrer, et je vais faire un shooting photo improvisé. Je vais l’envoyer au rédacteur et à l’éditeur pour leur démontrer que c’est plus que juste un projet. C’est une belle histoire pour eux. »

M. Harnois tire beaucoup de positif de cette histoire. « Il y a plein de beaux côtés. Ils m’ont sélectionné, le projet avec mes parents fonctionne et la plus belle nouvelle, c’est que des gens ont la chance d’avoir des parents en santé, de ne pas seulement vivre des conflits et que mes parents me le rendent très bien », résume-t-il.

Le père de M. Harnois pose avec une voiture qui a été importante pour lui.
Il s'agit d'une photo du père de M. Harnois, tenue par celui-ci. Les deux voitures sont pareilles. (voir photo ci-dessus)
La mère de M. Harnois avec ses plantes.