La Tribune
Le nombre d’appels n’augmente pas de façon fulgurante chez JEVI en décembre quand l’ambiance des Fêtes s’installe ni dans les deux semaines où l’on célèbre Noël et le Nouvel An. Mais le flot d’appels est loin de diminuer.
Le nombre d’appels n’augmente pas de façon fulgurante chez JEVI en décembre quand l’ambiance des Fêtes s’installe ni dans les deux semaines où l’on célèbre Noël et le Nouvel An. Mais le flot d’appels est loin de diminuer.

La détresse ne prend pas de pause à Noël

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Dans le temps des Fêtes, on voit apparaître des photos de partys de bureau où tout le monde semble heureux et souriant. Des photos de fêtes de famille. D’arbres de Noël décorés avec soin. De maisons illuminées. De cadeaux sous le sapin ou de tours de lutins coquins. Toutefois, pour certaines personnes, ces activités des Fêtes n’apportent que du stress et du découragement. En effet, certaines personnes sont seules ou bien, si elles ont une famille, leur participation à ces activités semble bien plus pesante qu’agréable à leurs yeux.