Neuf bâtiments longeant la rue Galt Ouest seront démolis vers la fin novembre.

La démolition commencera fin novembre sur Galt Ouest

L’appel d’offres est lancé pour la déconstruction des neuf bâtiments achetés par la Ville le long de la rue Galt Ouest, entre les rues Belvédère et Alexandre. Les travaux devraient commencer vers la fin novembre, un mois après la date prévue. La Ville accuse actuellement un mois de retard sur son échéancier.

« Nous sommes encore dans les délais pour finir la déconstruction avec les Fêtes », assure néanmoins Michael Howard, conseiller aux projets spéciaux à la Ville de Sherbrooke. Rappelons que la Ville compte élargir la rue Galt Ouest entre les rues Alexandre et Belvédère, en plus d’y ajouter une piste multifonctionnelle. Elle en profitera pour agrandir le parc Alfred-Élie-Dufresne et un immeuble comptant 116 logements accessibles et abordables (voir autre texte) devrait être érigé.

La Ville avait pris possession des bâtiments le 1er juillet en laissant la possibilité aux locataires de partir au plus tard à la fin du mois de septembre. Tous ont trouvé un nouveau toit. 

La démolition à l’automne compte ses avantages, notamment parce que le temps pluvieux permet de rabattre la poussière. Les fenêtres des voisins sont aussi généralement fermées, ce qui limite les désagréments liés à la poussière.

Le temps de démolition dépendra de la méthode utilisée, puisque de l’amiante a été trouvé dans les structures. « Les appartements ont été construits dans les années 1920, à une époque où l’amiante n’était pas utilisé. Lors des analyses plus poussées, en faisant des trous dans les murs, nous avons trouvé qu’il y en avait partout. Ça augmente le prix de démolition de façon substantielle. »

Désamiantage

Si la démolition se fait d’un coup, en dressant des toiles et en décontaminant en aval, il faudra planifier entre deux et trois semaines de travaux. Le désamiantage avant la déconstruction pourrait étirer les manœuvres sur 10 à 12 semaines.

Pendant les travaux, une voie devra être fermée sur la rue Galt Ouest pour protéger les piétons, cyclistes et automobilistes. La plupart des manœuvres pourront néanmoins être effectuées à partir de l’arrière des terrains concernés. 

« Il faudra aussi décontaminer le site avant la construction des nouveaux appartements, parce que nous avons trouvé des matériaux de fonderie. Il n’y a toutefois pas d’hydrocarbures. C’est un travail que nous pourrons réaliser cet hiver. »

Michael Howard rapporte que la reconstruction complète de la rue Galt Ouest prendra de quatre à six mois l’été prochain. « Il faut refaire les égouts, l’aqueduc, la rue, et construire une piste multifonctionnelle. Nous tenterons de nous coordonner avec le chantier de Well Sud pour éviter les problèmes de circulation. »

À ce jour, la Ville a dépensé 3 281 000 $ pour ce projet, dont 89 400 $ en indemnisations pour les locataires. Ceux-ci ont ainsi pu se faire rembourser les frais de déménagement et trois mois de loyer. 

À noter qu’il reste toujours à conclure une entente avec quatre propriétaires évincés par expropriation. Le Tribunal administratif du Québec pourrait avoir à trancher sur les sommes qui leur sont dues. Une fois ces dossiers réglés, on s’attend à avoir dépensé 100 000 $ de plus que les 4,1 M$ planifiés au départ pour toutes les transactions. En avril, on estimait que la facture, incluant la démolition et la décontamination, s’élèverait à 5,1 M$.

Le bâtiment de 116 logements à construire sur la rue Galt Ouest comptera six étages.

+

116 logements plutôt que 70

Michael Howard, conseiller aux projets spéciaux à la Ville de Sherbrooke, confirme que l’OMH aura accès au terrain tout au long du chantier de la rue Galt Ouest. « Nous comprenons que nous devrons nous ajuster pour leur donner cet accès. »

Brigitte Bouliane, chargée de projet à l’OMH, rapporte qu’il faudra prévoir 18 mois pour la construction d’un bâtiment en forme de L, si bien que les locataires pourront emménager dans les Habitations aux 4 vents à la fin de 2021. Le projet d’environ 20 M$ est subventionné à 80 %.

« Nous aurons 93 logements sur les 116 qui bénéficieront d’une subvention d’aide au logement. Nous aurons 107 trois et demi, six quatre et demi sur deux étages et trois cinq et demi », explique Mme Bouliane.

Le nouveau bâtiment comptera six étages visibles de la rue et deux étages de stationnement sous-terrain. Il y aura 121 cases de stationnement.

La chargée de projet confirme que tous les locataires des bâtiments qui seront démolis le mois prochain pour laisser place au nouveau complexe ont été relogés. « Beaucoup d’entre eux sont dans d’autres immeubles de l’OMH. Ils ne profiteront pas de privilèges pour emménager dans les nouveaux appartements. Nous suivrons la liste d’attente actuelle. »

Brigitte Bouliane rappelle que la Ville en profitera pour agrandir le parc Alfred-Élie-Dufresne et mentionne que la façade de la nouvelle construction sera plus éloignée de la rue qu’actuellement. Le stationnement extérieur, situé à l’arrière, ne sera pas visible de la rue non plus. « Ce sera un très beau bâtiment. Les balcons de la façade seront vitrés et enclavés pour éviter qu’ils surplombent la rue ou le trottoir. »