Stephen Harper

La CSN veut aussi une mobilisation contre le gouvernement Harper

À l'instar des deux autres grandes centrales syndicales du Québec, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a appelé mardi à une mobilisation contre les politiques du gouvernement Harper.
Selon la CSN, le vent doit tourner en 2014 afin de répliquer aux charges des conservateurs fédéraux, dont la réforme de l'assurance-emploi.
Cette réforme a provoqué une forte mobilisation au Québec, a fait remarquer la centrale syndicale, qui souhaite voir celle-ci se poursuivre de façon encore plus imposante en 2014.
Le gouvernement du Parti québécois n'a pas été épargné par la CSN. Les péquistes n'ont pas su profiter de l'impopularité des troupes de Stephen Harper pour se démarquer et faire progresser l'option souverainiste, a déploré l'organisation.
En ce qui a trait au projet de charte des valeurs, la CSN a rappelé qu'elle accorderait son appui à une interdiction partielle du port des signes religieux pour les employés de l'État.