L’indice global de la criminalité a connu une hausse de 3 pour cent en 2017 à Sherbrooke.

La criminalité en légère hausse

L’indice global de la criminalité a connu une hausse de 3 pour cent en 2017 à Sherbrooke.

Cette légère augmentation s’inscrit dans un contexte de diminution de 30 de l’indice global de la gravité de la criminalité au cours des dix dernières années à Sherbrooke.

Pour l’ensemble du pays, cet indice a connu une hausse de 2 pour cent au cours de la dernière année dans le cadre d’une diminution globale de 24 pour cent.

Selon la division Juristat de Statistique Canada, la variation de l’indice de la criminalité est attribuable à diverses variations dans les crimes à Sherbrooke. Les augmentations des introductions par effraction, des agressions sexuelles et de la pornographie juvénile contrebalancées par la diminution des infractions sexuelles contre les enfants expliquent les données.

Les agressions sexuelles, les vols qualifiés, les introductions par effraction et les vols de véhicules ont augmenté à Sherbrooke.

« Comme il a été mentionné, la violence sexuelle, les inconduites et les déclarations par la police ont fait l’objet de beaucoup de discussions publiques en 2017, ce qui peut avoir incité des victimes à signaler des affaires d’agression sexuelle à la police. De plus, la police s’est engagée en 2017 à revoir la façon dont elle traite les agressions sexuelles qui ont été signalées, notamment à examiner à nouveau les dossiers d’affaires auparavant classées comme non fondées, celles pour lesquelles la police avait déterminé qu’aucune affaire criminelle ne s’était produite. En 2017, Statistique Canada a travaillé en collaboration avec la communauté policière afin de résoudre les problèmes de qualité des données et d’assurer une déclaration normalisée au sein des services de police », explique le communiqué de Statistique Canada.
Il est survenu un seul homicide sur le territoire de Sherbrooke en 2017.

Érick Lavoie se trouvait à son domicile en famille sur la rue de Bordeaux dans le secteur Rock Forest lorsqu’il aurait été abattu par son ancien partenaire d’affaires le 4 décembre 2017. Pascal Gagnon a été accusé de meurtre prémédité. Il aurait atteint mortellement la victime avec un projectile d’arme à feu.


« La violence sexuelle, les inconduites et les déclarations par la police ont fait l’objet de beaucoup de discussions publiques en 2017, ce qui peut avoir incité des victimes à signaler des affaires d’agression sexuelle à la police. »
Statistique Canada

Seule la Ville de Saguenay n’a pas enregistré d’homicide en 2017 au Québec et même au pays dans l’ensemble des Régions métropolitaines de recensement canadiennes.

Le Service de police de Sherbrooke doit analyser les données de Juristat avant de les commenter.