Tous les personnages dignes de l’Halloween sont de retour sur la rue Dubreuil où le couple Laperle-Nault décore la devanture de sa maison pour son plaisir comme pour le bonheur du voisinage.
Tous les personnages dignes de l’Halloween sont de retour sur la rue Dubreuil où le couple Laperle-Nault décore la devanture de sa maison pour son plaisir comme pour le bonheur du voisinage.

La COVID-19 n’arrête pas « Madame Halloween »

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Sherbrooke — Pour Sara Laperle et son mari Sébastien Nault, la fête de l’Halloween est une réelle passion. Même s’ils ont hésité à décorer autant la maison cette année, c’est grâce à un jeune garçon que le voisinage peut maintenant admirer, en temps de pandémie, les nombreuses décorations de la rue Dubreuil à Sherbrooke.

Le couple explique que la promenade quotidienne d’un jeune garçon avec son père est source de cette initiative. Ils ont l’habitude des décorations, mais un doute s’était tout de même installé dans leur tête avec les dernières annonces gouvernementales.

Mais l’enfant insistait pour savoir si Sara Laperle, ou bien « Madame Halloween » selon ses dires, allait décorer sa maison cette année.

« Tous les jours, il est devant la maison avec son père, c’est immanquable », mentionne Sara Laperle qui a finalement décoré la devanture de sa maison.

Après réflexion, Madame Halloween s’est dit qu’en ces temps difficiles, c’est une manière simple de mettre un peu de vie avec toutes ces restrictions reliées à la COVID-19. « Aussi bien, mettre un peu de bonheur où il y en a », insiste-t-elle.

« Ma blonde s’est dit qu’elle décorait juste pour lui, mais finalement d’autres personnes s’arrêtent sur notre rue pour prendre les décorations en photo. Plusieurs mentionnent qu’elles mettent du bonheur dans leur cœur », souligne Sébastien Nault.

Sébastien Nault et Sara Laperle s’investissent à fond pour Halloween.

Ce dernier partage cette passion de l’Halloween avec sa femme, mais cet automne, c’est vraiment grâce à elle que les gens peuvent admirer les squelettes, vampires, loups-garous, monstres et plus encore dans le district d’Ascot.

« Moi, je suis camionneur donc je suis sur la route toute la semaine. Sara s’occupe de la maison seule, en plus d’avoir un service de garde en milieu familial avec six enfants, et de nos deux enfants. Et pour rendre le monde heureux en temps de COVID-19, elle a décoré toute la maison. Chez nous, on tripe sur l’Halloween alors les décorations… c’est vraiment intense » mentionne-t-il sur un ton amusé.

Sara Laperle dit que ces journées sont un peu plus longues depuis le début de la pandémie, mais pas plus difficile en soi. « Je touche du bois, car j’ai six enfants fantastiques qui ne sont pas malades donc ça va très bien. »

Les décorations ont tout simplement pour but de faire plaisir aux enfants de son voisinage et de ceux dont elle s’occupe.

« Pour nous, l’Halloween c’est une passion », conclut Sara Laperle qui est déjà prête à distribuer des bonbons le 31 octobre prochain.