Francine Charbonneau

La consultation sur l'intimidation est lancée

Les élus doivent donner l'exemple en matière de lutte à l'intimidation, a souligné la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, en donnant le coup d'envoi à une consultation en ligne sur cet enjeu de société.
«Ces gestes-là (d'intimidation) ne sont pas plus acceptables par les gens de l'Assemblée nationale que par d'autres», a commenté Mme Charbonneau en marge d'une conférence de presse hier.
En planchant sur un plan d'action en matière de lutte contre l'intimidation, les élus au Salon bleu «élèveront le débat», a assuré la ministre Charbonneau.
L'exercice transpartisan semble vouloir se dérouler dans la même veine que le projet de loi sur les soins de fin de vie, qui a été adopté lors de la dernière session parlementaire.
Il est encore trop tôt pour savoir si ce vaste chantier mènera à des changements législatifs. Mais chose certaine, les ministres de la Justice, de la Sécurité publique, de la Santé et de l'Éducation seront présents à la table lors du Forum sur la lutte contre l'intimidation qui est prévu le 2 octobre, a souligné Mme Charbonneau.
À compter d'aujourd'hui, les Québécois sont ainsi invités à se prononcer de façon anonyme sur tous les enjeux entourant l'intimidation.
La consultation en ligne ne vise pas à recueillir de témoignages. Il faut compter une quinzaine de minutes pour remplir le questionnaire. La consultation se poursuivra jusqu'au 30 novembre.