La SPA de l’Estrie veut aménager dans un nouveau refuge sur la rue Sauvé, dans l’ouest de Sherbrooke. Le projet est évalué à six millions $.

La construction du refuge de la SPA accuse encore du retard

La construction du futur refuge de la Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie à Sherbrooke accuse encore du retard. On prévoit maintenant une ouverture cet été, au lieu de ce printemps.

L’équipe de la SPA aiguise sa patience, car l’été dernier on apprenait que le projet avait pris un retard de quelques mois.

« Il y a eu un premier retard avec l’élaboration des plans. Comme nous voulons un refuge à la fine pointe avec ce qu’il se fait de mieux, nous avons consulté des architectes et des ingénieurs spécialisés aux États-Unis », explique Geneviève Cloutier, porte-parole de la SPA de l’Estrie.

« Maintenant, nous sommes dans la construction et il y a des imprévus. Nous avons dû revoir les plans pour respecter notre budget. »

Rappelons que le projet de la SPA de l’Estrie est d’aménager un refuge dans un immeuble situé sur la rue Sauvé, dans l’ouest de Sherbrooke. Le projet est évalué à six millions $. L’organisme a lancé en mars 2017 l’Opération Doux refuge dont l’objectif est d’amasser 850 000 $.

Malgré les retards, les travaux de l’aménagement du futur refuge de la SPA de l’Estrie, sur la rue Sauvé, avancent bien, assure la direction de l’organisme.

Le refuge actuel, baptisé l’ancienne « paint shop » de la Ville de Sherbrooke, au 1139 du boulevard Queen-Victoria, est devenu la propriété de la SPA de l’Estrie en 1982. Après trois agrandissements, il ne répond plus aux exigences pour les activités d’un organisme de protection des animaux.

La construction avance bien, assure Mme Cloutier. On n’a pas encore fixé de date de déménagement.

« L’avancement des travaux va bon train et la SPA de l’Estrie est heureuse d’annoncer qu’elle ouvrira les portes de son nouveau refuge cet été. Ce fut un projet de longue haleine, mais tous les employés ainsi que les membres du conseil d’administration de la SPA de l’Estrie sont fiers et fébriles d’emménager dans ses nouveaux locaux », soutient-elle.

« Nous prendrons possession du bâtiment en juillet ou en août. Le déménagement pourrait se faire de façon progressive. Il y aura une période d’ajustement. Le transfert des animaux pourrait avoir lieu une fin de semaine où nous serons fermés. »

Souper Fines Gueules

Toujours pour recueillir des fonds, la SPA annonce la tenue de la toute première édition du Souper Fines Gueules. Il s’agit d’un souper-bénéfice dont les profits seront entièrement remis à la campagne de financement pour la construction du nouveau refuge. Cette soirée se déroulera le mardi 24 avril au restaurant Datoni de Sherbrooke.

L’événement, qu’on souhaite voir devenir annuel, accueillera 130 convives qui ont à cœur le bien-être des animaux et qui soutiennent la construction du nouveau refuge de la SPA de l’Estrie. Ils auront l’occasion de savourer un repas quatre services, accord mets et vins, conçu exclusivement pour cette soirée par Christian Fréchette, chef du restaurant Datoni.

Le comité organisateur espère amasser la somme nette de 10 000 $. Les billets sont offerts au coût de 125 $ par personne. L’achat peut se faire par téléphone au 819 821-4727, poste 112, ou en ligne à OperationDouxRefuge.com/evenement.