La communauté iranienne de Sherbrooke tiendra une veillée à la chandelle

Toujours sous le choc après l’écrasement d’avion qui a fait 176 morts, dont un Sherbrookois, peu après son décollage de Téhéran mercredi, la communauté iranienne tiendra une veillée à la chandelle à 17 h lundi soir, devant l’hôtel de ville de Sherbrooke.

Rappelons que la tragédie, qui a également emporté quatre membres de la famille de la restauratrice sherbrookoise Maryam Hazini, a coûté la vie à l’ingénieur Mohammad Moeini, qui vivait à Sherbrooke et travaillait pour Bombardier Produits récréatifs (BRP) à Valcourt.

À lire aussi : Un Sherbrookois parmi les victimes de l'écrasement

Aveu de l'Iran : les proches des victimes réagissent avec émotion

«J’ai perdu un collègue de travail, un ami. Un frère même!»

Trudeau à Edmonton pour rendre hommage aux victimes de l'écrasement d'avion en Iran

Même si elle ne connaissait personne dans l’engin, Farnaz Abbassi a ressenti le besoin de tenir cette soirée à la mémoire des victimes. « C’est pour démontrer la solidarité de la communauté iranienne, mais aussi pour remercier la communauté Sherbrookoise pour son soutien », partage à La Tribune la propriétaire du restaurant de cuisine irannienne Persepolis, situé au centre-ville de Sherbrooke.

La soirée n’est pas organisée en son nom, mais bien en celui de la communauté iranienne de Sherbrooke, qui compte plusieurs étudiants universitaires ainsi que des professionnels, précise Mme Abbassi. « Ça faisait plusieurs jours que je voulais le faire, mais c’est beaucoup de choses à mettre en place, alors je n'ai pu l'annoncer que maintenant », indique celle qui est originaire d’une ville du nord-est de l’Iran nommée Mashhad.  

Établie au Québec depuis 2003 et à Sherbrooke depuis 2010, Mme Abbassi se dit émue devant la quantité de messages de sympathie qui lui sont parvenus au cours des derniers jours. « Et ce n’est pas qu’à moi. Quand je parle avec mes amis, tout le monde dit avoir reçu beaucoup de soutien. Ça nous a vraiment fait nous sentir mieux », partage-t-elle, rappelant que la tragédie est loin de n’avoir que touché l’Iran, puisque 57 canadiens y ont notamment péri.

La soirée s’amorcera avec des prises de parole et des remerciements. Plusieurs chandelles seront allumées à la mémoire de victimes. Des photos et des messages pourront être déposés à côté de celles-ci. Tous sont les bienvenus à cette veillée, indique Mme Abbassi.