La députée et ministre fédérale Marie-Claude Bibeau était au côté du ministre des Transports du Québec, André Fortin, et du ministre de la Famille, Luc Fortin, pour annoncer une contribution de 37,2 M $ d’Ottawa au prolongement de l’autoroute 410.

La 410 sera terminée en 2020

C’est maintenant officiel. La phase II de l’autoroute 410 sera terminée à l’automne 2020, au terme de travaux évalués à 75 millions de dollars, financés à la fois par Québec et Ottawa.

Le futur tronçon de 4 km permettra de contourner le centre-ville de Lennoxville et de désengorger ainsi l’intersection des rues Queen et College des quelque 1200 poids lourds qui y transitent chaque semaine.

Attendue depuis plusieurs années, l’annonce de la mise en service de ce futur tronçon a été faite vendredi matin sur les terrains de la ferme expérimentale d’Agriculture Canada à Lennoxville où l’une des sections de l’autoroute 410 (appelée autoroute Jacques-O’Bready) sera construite.

Outre le député de Saint-François Guy Hardy, on retrouvait sur place le ministre des Transports du Québec, André Fortin, le ministre responsable de l’Estrie Luc Fortin, de même que la députée-ministre fédérale de Compton-Stanstead Marie-Claude Bibeau.

Le ministre des Transports a indiqué que les plans et devis de la future autoroute ont été complétés et que les appels d’offres seront publiés sous peu afin de permettre le commencement des travaux au cours des prochaines semaines.

Ce dernier a expliqué que les travaux entourant le dernier tronçon seront divisés en trois phases. Une première phase permettra de prolonger l’actuel tronçon de la 410 situé aux abords de la route 108-143 par la construction de deux ponts (un dans chaque direction) au-dessus de la rivière Massawippi.

La deuxième phase, située dans le secteur de la ferme expérimentale, prévoit la relocalisation de la route 108, l’aménagement d’un carrefour giratoire ainsi que la construction d’un pont d’étagement. Outre l’utilisation des terrains de la ferme expérimentale, l’autoroute empruntera également une partie des terrains appartenant à l’Université Bishop’s.

Enfin, la dernière phase servira à relier les deux précédents chantiers grâce à l’aménagement de deux voies de circulation dans les deux directions ainsi que l’érection d’un pont d’étagement.

« Si tout se déroule comme prévu, on prévoit que les premiers utilisateurs pourront contourner le centre-ville de Lennoxville à l’automne 2020 », a expliqué le ministre québécois des Transports, André Fortin.

Son collègue Luc Fortin, ministre de la Famille et responsable de l’Estrie, s’est lui aussi réjoui de l’impact que la construction de ce tronçon aura sur la mobilité des citoyens.

« Comme ministre de la Famille, comme père de famille, la mobilité est un grand enjeu dans la conciliation famille-travail. Alors que les gens passent moins de temps dans leur voiture et plus de temps avec leur famille, c’est une bonne nouvelle pour les Sherbrookois et pour notre économie », a-t-il souligné.

De son côté, la députée fédérale de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, a indiqué que la contribution de 37,2 M $ d’Ottawa s’inscrivait dans la promesse d’investir 180 milliards de dollars dans les infrastructures canadiennes sur 12 ans.