Justin Trudeau en mode séduction

La fébrilité était palpable à la résidence Wales Home, tant chez les locataires que le personnel. Le candidat à la chefferie du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, s'y trouvait vendredi matin pour une courte visite dans le cadre de sa tournée québécoise. « On est très enthousiastes », a partagé la directrice de l'établissement anglophone, Brendalee Piironer.
Le député de Papineau a fait son entrée sous les applaudissements d'une dizaine de résidents impatients de le rencontrer et déjà conquis par son charme. Il s'est immédiatement dirigé vers eux pour faire connaissance avant d'entreprendre une visite guidée de l'immeuble. « J'ai aussi serré la main de votre père », lui a fait remarquer un résident avec fierté.
Justin Trudeau en a profité pour rappeler, en anglais, l'importance d'unir et non de diviser les citoyens par la politique tout en affirmant se sentir empli d'humilité par l'accueil chaleureux de la population. Il a également incité les gens à voter en grand nombre pour le prochain chef du PLC, puisque les « sympathisants » sont aussi invités à faire entendre leur voix gratuitement.
D'ailleurs, l'Association libérale de Richmond-Arthabaska, qui organisait l'événement, a choisi d'appuyer la candidature de M. Trudeau. « On se range derrière Justin pour sa franchise, sa personnalité. Son nom est synonyme d'une grande famille et sa jeunesse ne nous dérange pas du tout », affirme le président de l'Association, André Beaumier.
Texte complet dans La Tribune de samedi.