Étienne Saint-Pierre
Étienne Saint-Pierre

Vol de sirop d'érable: Saint-Pierre poursuivi par son avocat pour non-paiement des honoraires

Trois-Rivières — Étienne Saint-Pierre, l’un des complices de cet important vol de 18 millions $ de sirop d’érable commis en 2011 et 2012 à Saint-Louis-de-Blandford dans l’entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, est poursuivi par son avocat pour le non-paiement des honoraires professionnels.

Dans une requête civile déposée le 20 avril, Me Jean H. Philippe lui réclame la somme de 60 800 $, soit 45 800 $ pour les honoraires impayés et 15 000 $ pour les troubles et inconvénients. L’avocat avait représenté Étienne Saint-Pierre dans le cadre de ses démêlés judiciaires en 2016. Au terme d’un procès devant un juge et jury, le prévenu avait été déclaré coupable de fraude et de trafic de sirop d’érable obtenu criminellement.

Le président de SK Export, une entreprise du Nouveau-Brunswick spécialisée dans l’achat de sirop d’érable et la vente de produits dérivés, avait ensuite mandaté un autre avocat pour en appeler du verdict de culpabilité, ce qui avait mis fin au mandat de Me Philippe.

Or, M. Saint-Pierre avait sollicité une nouvelle fois les services de Me Philippe pour les représentations sur sentence, toujours en lui disant qu’il serait en mesure de régler la facture. Des services additionnels avaient donc été fournis en janvier, février et avril 2017.

Le 28 avril 2017, Étienne Saint-Pierre, alors âgé de 73 ans, avait finalement été condamné à une peine de deux ans moins un jour de prison dans la collectivité et à une amende compensatoire de 1 030 000 $ à payer en l’espace de 15 ans.

En août 2017, lorsqu’il a été sommé de payer les honoraires de son avocat, il s’est dit incapable d’acquitter la facture et aurait proposé de faire des paiements de 200 $ par mois jusqu’à l’extinction de la dette. Pour sa part, Me Philippe soutient n’avoir jamais accepté cette proposition.

Toujours selon sa requête, l’avocat affirme qu’en novembre 2016, Étienne Saint-Pierre lui devait un total de 56 000 $. En créditant la somme de 10 200 $ remboursée par Étienne Saint-Pierre avec ses divers paiements de 200 $, il lui reste donc 45 800 $ à débourser à ce jour. S’il poursuit sur cette lancée, Me Philippe évalue qu’il prendra environ 19 ans à son ancien client pour acquitter sa dette avec ses 200 $ par mois. Il déplore qu’il ait dû financer le procès de celui-ci. «Devant ces faits, le demandeur se voit contraint de faire valoir et protéger ses droits de recourir à des procédures judiciaires ne pouvant compter sur la bonne foi du défendeur qui affiche une insouciance certaine car trois ans après les dernières représentations, ni Étienne Saint-Pierre, ni SK Export Inc n’ont payé leur dette envers leur demandeur», peut-on lire dans la requête.

Pour les inconvénients et préjudices, il réclame donc une somme de 15 000 $ additionnelle. Il demande aussi à Étienne Saint-Pierre de s’abstenir de toute forme de harcèlement et d’injures et d’éviter de salir sa réputation, tout en précisant dans la requête que cette attitude avait contribué à miner sa crédibilité lors de son procès.

Par ailleurs, rappelons que les verdicts de culpabilité rendus contre Étienne Saint-Pierre, Richard Vallières, Raymond Vallières et Avik Caron ont été portés en appel, mais en vain. La Cour a refusé d’accueillir leurs demandes. Par contre, des modifications à des amendes et à des modalités de paiement ont été apportées. L’amende compensatoire de 10 millions $, qui avait été imposée à Richard Vallières, considéré comme l’acteur principal de ce vol, a ainsi été diminuée à 171 400 $.