Vitesse aux abords des chantiers: 10 constats en 45 minutes

La vitesse est trop élevée dans les zones de travaux routiers. On a pu le constater dans les heures qui ont suivi une annonce d’un blitz concerté visant à faire ralentir les automobilistes aux abords des chantiers à Sherbrooke.

Mardi, des patrouilleurs à moto du Service de police de Sherbrooke ont distribué pas moins de dix constats d’infraction pour vitesse trop élevée dans une zone de construction dans le secteur Deauville.

Lire aussi: La Ville et le SPS unis pour faire respecter les limites de vitesse

La Ville et le SPS venaient de procéder à une annonce conjointe visant à redoublera d'efforts afin de s'assurer que les automobilistes réduisent leur vitesse à l'approche des zones de travaux.

«On parle de gens captés à 60 km/h dans une zone de 30», fait remarquer Martin Carrier, porte-parole du SPS. «C’est le double de la limite.»

«On a pu constater que la problématique est bien réelle. Il y avait pourtant bien de la signalisation.»

Mardi, on avait installé une nouvelle signalisation sur le boulevard Bourque, à proximité du chantier de construction d'un nouveau trottoir dans le secteur de Deauville. La limite de vitesse y avait été abaissée à 30 km/h.

Des policiers-motards du SPS étaient présents pour faire respecter la vitesse, alors que des employés des travaux publics s'affairaient sur le chantier le long de la voie publique.

Cette signalisation rappelle que, dans une zone de travaux, les amendes auxquelles s'exposent les conducteurs interceptés en excès de vitesse sont doublées. Afin d'assurer la sécurité des travailleurs de ce chantier, le SPS assurera une surveillance accrue tout au long des travaux.

Dans le cas d’un conducteur capté à 60 km/h, l’amende est de 322 $.

«Et il n’y a pas de cachette. Les gens peuvent savoir où nous allons être postés, avertit M. Carrier. Ils peuvent le savoir en consultant la carte des travaux de la Ville de Sherbrooke ou sur les réseaux sociaux.»

«Nous voulons protéger les travailleurs de chantier. Nous voulons faire ralentir les gens.»