Une pharmacienne donne une dose potentiellement mortelle de méthadone

Chantal Plante, une pharmacienne de Magog, devra payer 4500 $ d'amende pour avoir donné par erreur une dose potentiellement mortelle de méthadone à un patient.
La pharmacienne a reconnu avoir fait preuve de négligence dans la préparation et l'exécution d'une ordonnance devant le Conseil de discipline de l'Ordre des pharmaciens du Québec.
La pharmacienne n'a pas surveillé la prise de méthadone du patient en pharmacie. Elle n'a pas vérifié non plus le contenu de l'ordonnance. C'est une technicienne qui a supervisé la prise de méthadone dont la dose était de 200 mg au lieu des 20 mg prescrits! Le patient a commenté que le médicament avait un « goût puissant ». C'est une erreur de manipulation lors de la préparation du médicament qui a causé l'erreur.
Le patient a rapidement vécu des effets secondaires importants et a dû se rendre au Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog où il a passé la nuit aux soins intensifs. Il a ressenti des symptômes de sevrage pendant plusieurs jours en plus de diverses douleurs.
Selon le conseil de discipline de l'Ordre des pharmaciens du Québec, cette infraction constitue un manquement grave dont les conséquences dans le présent cas auraient pu être fatales. « Il s'agit là d'un manquement sérieux. Si l'intimée avait elle-même vérifié la prise de la méthadone, le commentaire du patient à l'effet que la méthadone a un goût puissant l'aurait probablement interpellée », lit-on dans le jugement.
Depuis, la pharmacienne a apporté des changements à sa pratique afin d'éviter que pareille situation ne se répète.