C’est une quantité de deux litres qui avait été importée par l’accusé et qui a été trouvée chez lui.

Une peine de 3000 $ pour importation illégale d’un produit légal

SHERBROOKE — Un homme de Sherbrooke a appris à ses dépens qu’on ne peut importer le précurseur d’une hormone de croissance de la Chine même si le produit est en vente libre au Canada.

Une peine de 3000 $ lui a été imposée à la suite de son plaidoyer de culpabilité pour l’importation de butane -1,4 — diol qui est un précurseur de stéroïdes utilisé par certaines personnes qui s’adonnent à un entraînement intensif, mais aussi comme base au GHB ou au fentanyl.

La GRC avait fait une enquête concernant l’importation de cette substance qui peut aussi servir à produire les substances illégales nocives que sont le fentanyl et le GHB.

Aucune preuve n’a cependant été faite à ce sujet concernant l’individu de 30 ans qui a réglé ses comptes avec la justice au palais de justice de Sherbrooke.

« Le produit est permis au Canada, mais il est interdit de l’importer. Il est légal par la possession et la vente ici », a expliqué son avocat Me Jean Leblanc.

C’est une quantité de deux litres qui avait été importée par l’accusé et qui a été trouvée chez lui.

La Gendarmerie royale du Canada avait intercepté le colis provenant de la Chine. L’accusé avait commandé deux bouteilles de un litre de butane -1,4 — diol.

La peine a été imposée à la suite d’une suggestion commune de Me Leblanc et la procureure aux poursuites pénales du Canada Me Geneviève Lachance.