L’incendie a pris naissance dans le garage dimanche matin, alors que les quatre occupants de la maison dormaient encore .

Une maison cossue détruite par les flammes [PHOTOS]

Un violent incendie a ravagé une maison cossue de la rue des Sous-bois à Sherbrooke, dimanche. À l’arrivée des pompiers, le garage et la toiture de la résidence familiale étaient entièrement embrasés. Un homme a été transporté à l’hôpital pour traiter des blessures mineures.

Les trois autres résidents en état de choc ont été pris en charge par les ambulanciers. La maison du 3239 rue des Sous-bois est une perte totale.

L’appel a été reçu à 10 h 20. « Une des personnes à l’intérieur de la maison mentionnait une grosse présence de fumée à l’intérieur de la résidence familiale. Simultanément, les voisins appelaient au 911 pour signaler que des flammes étaient apparentes à la grandeur du garage », indique Rémy Beaulieu, chef de division aux opérations du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke.

Une trentaine de pompiers ont été déplacés sur les lieux et plus de 3 heures 30 minutes ont été nécessaires pour maîtriser l’incendie. L’intervention n’a pas été évidente, mais tout s’est quand même bien déroulé selon le chef de division.

« Le point d’origine est dans le garage, mais la cause reste indéterminée, pour nous il ne s’agit pas d’un incendie criminel. C’est en raison des forts dommages qu’on n’est pas en mesure de déterminer la cause exacte. Ça peut être électrique comme ça peut être du mauvais entreposage, on ne s’avancera pas », explique M. Beaulieu.

Une enquête est en cours pour connaître la cause de l’incendie. En plus de la maison, au moins deux véhicules stationnés dans l’entrée ont été la proie des flammes.

Alertés par le chien

Les quatre adultes avaient réussi à sortir de la maison, ils dormaient vraisemblablement encore lorsque l’incendie s’est déclenché. Leur chien les aurait alertés rapidement.

« Le propriétaire a été conduit à l’hôpital par mesures préventives parce qu’il avait été un peu irradié par la chaleur lorsqu’il a ouvert la porte du garage », ajoute le chef de division.

On pouvait apercevoir de grosses bonbonnes de propane qui avaient été éloignées de la maison pendant l’intervention.

« C’est pour nous éviter des risques potentiels lors de notre intervention, déjà ça commençait à se faire chauffer par les flammes donc on les a retirées rapidement. »

Colonne de fumée

Plusieurs voisins curieux s’étaient rassemblés dans la rue pour constater les dommages, alertés pas la colonne de fumée noire qui s’élevait dans le ciel et l’arrivée des nombreux camions.

« Ça crée un état de panique quand on voit le gros nuage de fumée dans le ciel, on se demande c’est qui. Quand tu vois ça, tu peux te douter que le feu est avancé. On entendait les pneus des voitures exploser. Ça fait réfléchir, c’est dans notre développement, on a un sentiment d’appartenance », a commenté Patrick Lessard qui habite le quartier.

C’est d’ailleurs ses parents qui ont construit l’ensemble résidentiel et qui y vendent les terrains. La maison complètement détruite par les flammes était récente.