Une fusillade fait trois morts et 12 blessés à Toronto

TORONTO - Une fusillade a fait trois morts, dont le tireur, et une douzaine de blessés dimanche soir à Toronto. De nombreux coups de feu ont été tirés sur la très achalandée avenue Danforth, dans le quartier Greektown, vers 22h.

Le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, a demandé la collaboration du public pour faire la lumière sur cet incident. La police cherche notamment des images de ce qui s'est produit.
Il a dit ne pas savoir ce qui est à l'origine de l'attaque, mais que toutes les options seront examinées. Un homme qui marchait sur la rue Danforth aurait soudainement commencé à tirer, provoquant la panique.
M. Saunders a dit qu'une femme a été tuée et qu'une fillette âgée de huit ou neuf ans a été grièvement blessée. On ne sait rien pour le moment de l'autre personne qui a perdue la vie. Plusieurs autres victimes ont été transportées vers des centres de traumatologie et on ne dispose pas de plus de détails concernant leur état de santé.
Le suspect, un homme de 29 ans, a échangé de tirs avec les policiers, avant de prendre la fuite. Il a été retrouvé mort un peu plus tard.
Un témoin, John Tulloch, a indiqué qu'il venait de sortir de sa voiture avec son frère lorsqu'ils ont entendu entre 20 et 30 coups de feu.
«Nous avons couru. Nous avons vu des gens commencer à courir, alors nous avons couru nous aussi».
Une armée de policiers, d'ambulanciers et de premiers répondants sont rapidement arrivés sur les lieux, tandis qu'une foule de résidants du secteur, dont certains étaient en pyjama, sont sortis dans la rue pour voir ce qui se passait.
En début de nuit, le maire John Tory a demandé aux témoins de faire part de leurs observations afin d'aider les policiers dans l'enquête.
«J'invite les gens à ne pas tirer de conclusions trop rapidement, car la police, elle-même, n'a pas encore tiré de conclusions. J'ai toutefois confiance, et je suis certain que les résidants ont aussi confiance, que le chef de police, avec l'aide de ses hommes et de ses femmes, déterminera ce qui s'est passé», a-t-il dit.
Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a réagi sur son compte Twitter en déclarant qu'il était «de tout c?ur avec les victimes» et leurs proches et en remerciant les premiers intervenants d'avoir agit rapidement.
Dans ce secteur de la ville, qu'on surnomme Greektown, l'avenue Danforth est très fréquentée, surtout les soirs d'été, en raison notamment des nombreux restaurants.
Pendant le week-end, la police a déployé des douzaines d'agents supplémentaires pour faire face à une hausse inquiétante de la violence armée dans la ville.