Une fraudeuse alléguée fera son choix en novembre

Accusée d’une importante affaire de fraude envers son ancien employeur, Annie-Line Belleville devra prendre position dans son dossier à la prochaine apparition devant le tribunal.

Son avocate Me Mireille Leblanc a expliqué au tribunal, vendredi, que les discussions doivent se poursuivre concernant la nécessité d’obtenir de nouvelles preuves.

Le nom de la femme de 30 ans apparaissait sur le rôle criminel devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec.

La fraude alléguée serait de plusieurs dizaines de milliers de dollars entre le 1er janvier 2016 et le 1er décembre 2017. Annie-Line Belleville aurait utilisé une carte de crédit et aurait employé des factures annulées.

C’est une accusation de fraude de plus de 5000 $ envers son ex-employeur en octobre 2018 qui pèse contre Annie-Line Belleville.

« J’ai des discussions dans le dossier. L’enquête préliminaire est commencée. Nous sommes en train de vérifier la preuve comptable dans cette affaire », a mentionné MLeblanc au tribunal.

L’enquête préliminaire s’est déroulée le 23 août dans cette affaire.

La défense a renoncé aux délais étant donné une des accusations ont été portées en 2017.

Me Mireille Leblanc et la procureure aux poursuites criminelles Me Laïla Belgharras ont reporté le dossier au 1er novembre prochain.