Une drummondvilloise de 57 ans est décédée 24 heures après avoir demandé l'aide de la police. Son corps a été retrouvé à son domicile de la rue Pinard.
Une drummondvilloise de 57 ans est décédée 24 heures après avoir demandé l'aide de la police. Son corps a été retrouvé à son domicile de la rue Pinard.

Une femme trouvée morte moins de 24 heures après être allée à la police

Sherbrooke — Une femme de 57 ans qui s’est présentée dimanche après-midi au poste de police de la Sûreté du Québec à Drummondville a été retrouvée inanimée à son domicile moins de 24 heures plus tard.

La victime s’était rendue dimanche vers 13 h 30, au poste de la SQ pour demander l’assistance des policiers pour forcer son fils à subir une évaluation psychiatrique.

Son décès a été constaté, lundi matin, à l’hôpital Sainte-Croix Drummondville. 

Selon le communiqué émis par le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), son fils demeurait avec elle depuis quelques semaines. 

« Les policiers ne pouvant assister la dame dans sa demande dans l’immédiat, celle-ci serait alors repartie à son travail », signale le communiqué du BEI.

C’est l’appel d’une proche qui a conduit les policiers de la Sûreté du Québec sur la rue Pinard à Drummondville vers 9 h 30, lundi matin, afin d’aller vérifier l’état de santé de la dame de 57 ans dont elle était sans nouvelle.

« Arrivés sur les lieux, les policiers auraient découvert la femme qui avait demandé assistance la veille, gravement blessée, à l’intérieur de sa résidence. La femme aurait été transportée dans un centre hospitalier, où son décès a été constaté », explique le BEI.

Si la SQ avait entamé l’enquête puis procédé à l’interrogatoire d’un individu d’une trentaine d’années, l’enquête a été transmise au BEI vers 16 h 15.

L’enquête du BEI permettra notamment de déterminer si les informations recueillies sont exactes.

Huit enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement.

C’est le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui a été désigné pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. Le SPVM fournira deux techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Le SPVM a été assigné conformément au règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes.

Le BEI a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

Le BEI demande à toute personne qui aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web au www.bei.gouv.qc.ca.