Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Une maison unifamiliale de la rue Roussin-Vigneux a été la proie des flammes, dimanche, à Windsor, sous le regard dévasté du père de famille.
Une maison unifamiliale de la rue Roussin-Vigneux a été la proie des flammes, dimanche, à Windsor, sous le regard dévasté du père de famille.

Une famille de Windsor perd tout dans un incendie

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le père de famille, Travis Whipple, est assis sur le hayon arrière de sa camionnette et regarde les restes de ce qu’il appelait sa maison quelques heures plus tôt. Sa conjointe était alors partie au parc avec les jumeaux âgés de 1 an et demi, Travis Whipple s’affairait à préparer le barbecue du dimanche dans sa cour arrière. Peu après sa sortie de la maison, il constate une épaisse fumée. Il était déjà trop tard. Tous les avoirs de cette jeune famille qui avait tout récemment emménagé sur la rue Roussin-Vigneux se sont envolés en fumée.

Les pompiers ont été appelés vers midi dimanche. La Régie intermunicipale d’incendie de la région de Windsor a dépêché plus d’une vingtaine de pompiers sur place. Seul Travis Whipple était présent sur les lieux. Le feu déclenché dans cette maison unifamiliale n’a heureusement fait aucune victime.

Visiblement sous le choc, Travis Whipple ne pouvait qu’observer le travail des pompiers. 

« Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Je suis entré dans la maison chercher la viande pour le barbecue et tout était comme à l’habitude. Peu de temps après, j’ai senti une odeur de brûlé. Je croyais que c’était les voisins, mais quelques minutes plus tard j’ai remarqué l’épaisse fumée qui provenait de ma maison. Ce n’était pas les voisins, c’était toute notre vie qui était en feu », raconte le Windsorois. 

Une vingtaine de pompiers de la Régie intermunicipale d’incendie de la région de Windsor sont intervenus afin de maitriser ce feu dont les causes restent inconnues. Une enquête est actuellement en cours

Les voisins et les résidents du secteur sont sortis de leur maison et se sont rapprochés du périmètre de sécurité afin de comprendre d’où provenait la fumée. « Les flammes étaient si hautes que je les voyais de mon salon », décrit une citoyenne vivant à quelques maisons du lieu de résidence de la famille Whipple-Champagne. Un homme habitant à deux rues de là s’est aussi déplacé, inquiet de l’importante fumée. 

L’incendie de la maison unifamiliale n’a toutefois pas causé de dommages collatéraux, la maison du couple étant la dernière d’une rue sans issue. 

« Une chance que le vent n’était pas en direction de nos maisons et que les pompiers sont intervenus rapidement », mentionne la voisine immédiate à la fois soulagée et attristée de la situation. 

Une enquête de la Régie intermunicipale d’incendie de la région de Windsor est en cours dans le but de déterminer les causes de ce feu.

Et maintenant?

« Nous possédions tout ce dont nous avions besoin dans cette maison. Maintenant, nous n’avons même plus de vêtements pour nos deux jumeaux », explique Travis Whipple qui affirme avoir déjà entrepris des démarches auprès de son assureur domiciliaire. 

La mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, s’était déplacée sur les lieux de l’incendie dimanche midi. « Il s’agit d’une tragédie. Cette famille vient de tout perdre et devra maintenant recommencer à zéro », déplore la mairesse tout en offrant son support à la famille.

Face au brasier de la rue Roussin-Vigneux, la mairesse Bureau ne peut s’empêcher de penser au marché immobilier et à l’envolée des prix du secteur de la construction. « J’espère sincèrement que la compagnie d’assurance prendra en compte ces facteurs afin que cette famille puisse retrouver le même confort de vie », ajoute Sylvie Bureau.