François Asselin

Une enquête préliminaire de quatre jours pour Asselin

Accusé du meurtre de son collègue de travail à Sherbrooke, François Asselin de Trois-Rivières subira son enquête préliminaire en février prochain.

Asselin est accusé du meurtre au deuxième degré et d’outrage au cadavre de son collègue de travail François Lefebvre.

À lire aussi: François Asselin aurait aussi frappé un gardien de prison

Mercredi, le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a retenu quatre jours au palais de justice de Sherbrooke pour cette étape des procédures qui se déroulera à compter du 11 février 2019.

La citation à procès sur les accusations de meurtre au deuxième degré et sur celle d’outrage à un cadavre est contestée.

Sept témoins seront entendus et des déclarations écrites seront déposées lors de l’enquête préliminaire.

C’est la procureure aux poursuites criminelles Me Nathalie Robidoux qui a demandé la tenue de cette enquête préliminaire dans le dossier.

« Je n’exclus pas de faire un examen volontaire où c’est la défense qui choisit d’assigner certains témoins », mentionne l’avocate de la défense Me Caroline Monette.

Asselin est incarcéré au Centre de détention de Sorel en attendant la suite des procédures dans son dossier. La défense n’a pas déposé de requête de remise en liberté sous conditions.

Travaillant pour une compagnie de déménagement avec Asselin, la victime de Trois-Rivières a été tuée lors de son passage dans la région. Son corps a été retrouvé dans le parc industriel de Sherbrooke le 17 mai dernier.

Une scène de crime avait été établie à l’hôtel Jardin de ville où Asselin et la victime avaient passé la nuit précèdent les événements.

Asselin est aussi accusé du meurtre de son père à Trois-Rivières.

Le corps de l’homme avait été découvert après les événements survenus à Sherbrooke.

Ce dossier de meurtre dont les accusations ont été portées à Trois-Rivières doit revenir devant le tribunal le 16 janvier 2019.