Les douanes de l’aéroport Montréal-Trudeau

Une douanière de Montréal-Trudeau accusée d’avoir informé un proxénète

MONTRÉAL - Une agente des services frontaliers a été récemment accusée d’abus de confiance par un fonctionnaire public après avoir apparemment fourni des informations à un présumé proxénète.

Selon la Gendarmerie royale du Canada, les informations «privilégiées et sensibles» fournies par Manuelle Duranceau-Lapointe, âgée de 29 ans, au présumé proxénète auraient été obtenues dans le cadre de ses fonctions d’agente des services frontaliers à l’aéroport Montréal-Trudeau.

L’enquête a débuté le 8 août 2018 après que l’Équipe intégrée de lutte au proxénétisme du Service de police de la Ville de Montréal eut informé la GRC que Manuelle Duranceau-Lapointe aurait transmis à un de leur principal sujet d’enquête un avis de guet dont il faisait l’objet.

L’accusée serait également intervenue auprès des douaniers impliqués dans la saisie du téléphone de ce même individu en mai 2018.

Les liens entre la jeune femme et le présumé proxénète n’ont pas été précisés.

Manuelle Duranceau-Lapointe doit comparaître au palais de justice de Montréal le 17 septembre prochain.