L'homme arrêté correspond à ce portrait-robot diffusé par le SPS.

Une citoyenne reconnait un suspect recherché

Pour certains citoyens, les avis de recherche avec portrait-robot ne passent pas inaperçus. Les images diffusées restent en mémoire.

C’est le cas d’une Sherbrookoise qui a reconnu un individu recherché par le Service de police de Sherbrooke (SPS) et qui avait fait l’objet de la diffusion de trois portraits-robots à la mi-janvier.
«Le suspect dans ce dossier a été localisé mercredi dernier par nos patrouilleurs. Le lendemain,  le 1er février, il a été formellement arrêté par les enquêteurs du SPS», explique Martin Carrier, porte-parole du SPS.
«C’est une dame qui l’a croisé et qui nous a contactés.»
Le suspect est âgé de 17 ans et est d’origine afghane. Il sera accusé, entre autres,  d’agression sexuelle et de harcèlement sur cinq victimes.  Il a été remis en liberté via une promesse à comparaitre, mentionne M. Carrier. Le jeune homme n’est pas connu des policiers.
Le suspect était recherché pour des événements remontant à octobre dernier. Un jeune homme s’était présenté dans des commerces et posait des questions très personnelles aux femmes présentes.  Il aurait tenté de toucher et de l’embrasser les femmes.
À la suite des témoignages recueillis auprès des victimes, le SPS avait fait confectionner trois portraits-robots.
«Nous le disons souvent, les gens sont nos yeux sur le terrain», comment Martin Carrier.
«La diffusion des portraits-robots nous amène plusieurs informations.»