Brayden Ryley a été escorté hors du palais de justice puis du pays par des agents de l’ASFC.

Une amende de 12 000 $ pour un jeune Américain

Après avoir payé une amende de 12 000 $ à Sherbrooke, un Américain de 20 ans a été expulsé du pays, lundi, après avoir reconnu la possession de marijuana dans le but d’en faire le trafic à la frontière.

Brayden Riley s’est présenté devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke pour reconnaître ses torts.

Le 17 janvier 2017, il avait été arrêté après la découverte d’un kilo de marijuana réparti dans huit sacs de plastique dans le véhicule qu’il conduisait.

Aux enquêteurs de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), il avait déclaré que les stupéfiants appartenaient au passager de son véhicule Devon Jr Harris.

Après l’imposition de la peine pour ses crimes sur une suggestion commune de son avocat Me Patrick Fréchette et du procureur aux poursuites criminelles fédérales Me Frank D’Amours, Riley a été escorté hors du Canada par deux agents des Services frontaliers du Canada (ASFC).

Riley avait été remis en liberté après avoir déposé 10 000 $ après son arrestation au poste frontalier de Stanstead en janvier dernier.

Il avait passé près d’une semaine en détention à la suite de son arrestation à la frontière.

Riley avait déclaré à la frontière s’être trompé de chemin pour retourner chez lui dans l’État de New York. Il avait mentionné aux agents de l’ASFC vouloir simplement faire demi-tour au Canada.

C’est une odeur marijuana qui avait attiré l’attention des douaniers. La fouille secondaire avait permis de procéder à la saisie de marijuana.

La drogue était cachée dans des huit sacs de plastique à différents endroits dans le coffre arrière du véhicule.

L’avocat de la défense, Me Thomas Walsh a pris la relève dans le dossier de Devon Jr Harris.

Il a reporté le dossier à mardi.