Thomas Cameron, 19 ans, a été découvert sans vie le 3 août 2019 vers 21 h 30 au parc Adrien-Cambron situé dans l’arrondissement de Fleurimont.
Thomas Cameron, 19 ans, a été découvert sans vie le 3 août 2019 vers 21 h 30 au parc Adrien-Cambron situé dans l’arrondissement de Fleurimont.

Une adolescente reconnaît un homicide involontaire coupable

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
L’adolescente de 15 ans impliquée dans le meurtre de Thomas Cameron à Sherbrooke a reconnu, mercredi, une accusation d’homicide involontaire coupable.

Thomas Cameron, 18 ans, a été découvert sans vie le 3 août 2019 vers 21 h 30 au parc Adrien-Cambron situé dans l’arrondissement de Fleurimont.

Accusée après son arrestation de complicité après le fait, l’adolescente faisait face à une accusation de meurtre au deuxième degré.

Elle a reconnu une accusation réduite devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec qui siégeait en chambre de la jeunesse pour ce plaidoyer de culpabilité.

Une ordonnance de non-publication empêche de révéler le contenu de la preuve qu’elle a reconnue étant donné les procédures intentées contre un autre adolescent dans cette affaire.

Le procès de l’adolescente de 15 ans pour meurtre au deuxième degré devait commencer le 19 octobre prochain pour une période de deux semaines.

L’accusation d’homicide involontaire coupable en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents (LSJPA) est passible d’une peine maximale de trois ans de garde fermée.

L’adolescente, dont l’identité est protégée en vertu de la LSJPA, réside en garde fermée depuis son arrestation dans cette affaire le 4 août 2019.

Sa remise en liberté lors des procédures judiciaires lui avait été refusée à l’automne 2019.

Ses avocats Me Karine Poliquin et Me Christian Raymond ainsi que les procureurs aux poursuites criminelles et pénales Me Raphaëlle Samson et Me Benoit Morier se sont entendus pour demander la confection d’un rapport prédécisonnel pour la jeune accusée.

Ce document aidera le tribunal à rendre la peine la plus adaptée à la situation de l’adolescente.

La peine sera plaidée le 18 janvier 2021.

Thomas Cameron

L’autre accusé dans cette affaire, un individu de 18 ans qui avait 17 ans au moment des gestes allégués, subit présentement son enquête préliminaire.

Il conteste l’accusation de meurtre au premier degré qui a été portée contre lui dès le début des procédures.

Il ne peut être identifié étant donné que les procédures se déroulent selon la LSJPA.

Une ordonnance de non-publication, émise dès le début des procédures, empêche de relever le contenu des témoignages qui sont entendus au cours de cette étape des procédures préalable au procès.

Il sera de retour devant le tribunal, vendredi, pour la suite de son enquête préliminaire devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec qui siège, elle aussi, en chambre de la jeunesse pour ces accusations portées a la suite du meurtre de Thomas Cameron en août 2019.