Le voleur a failli se noyer dans les eaux de la rivière Magog, mercredi avant-midi.

Un voleur a failli se noyer en kayak

Un voleur de kayak a failli se noyer sur la rivière Magog, mercredi avant-midi.

Ce sont des cyclistes roulant sur la piste qui longe la rivière à la hauteur du pont Jacques-Cartier qui ont sonné l’alerte. Ces personnes ont aperçu l’homme en train de chavirer et alerté les secours.
À l’arrivée des policiers, l’homme était en train de se sortir de l’eau, raconte Samuel Ducharme, porte-parole du SPS.
Toutefois, quelque chose clochait, ont constaté les agents, ajoute M. Ducharme.
«Disons qu’il n’avait pas le profil d’un kayakiste… notamment par son habillement», dit-il.
«Les policiers ont poussé un peu plus loin l’enquête pour se rendre  compte que le kayak venait d’être volé au Club de canoë-kayak de Sherbrooke. »
L’homme âgé dans la fin trentaine et connu des policiers comparaîtra par voie de sommation.
«Il a failli se noyer pour un vol de kayak», fait remarquer M. Ducharme.
«Il n’avait pas pris le temps de mettre la veste de  flottaison avant de partir…»