Bruno-Guy Therriault lors de son arrestation en mars.

Un trafiquant écopera deux ans en mai

Impliqué dans un réseau de trafiquants de drogue démantelé à Sherbrooke en mars, Bruno-Guy Therriault sera condamné à une peine de deux ans en mai.
Son avocat Me Christian Raymond a expliqué au tribunal, mercredi, que son client allait régler ses comptes avec la justice en mai en plaidant coupable à la kyrielle d'accusations qui pèsent contre lui.
Therriault devrait plaider coupable à des accusations de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic de cocaïne, résine de cannabis, cannabis et méthamphétamine, production de cannabis, introduction par effraction et divers non-respect d'engagement.
Une suggestion commune de détention avec Me Tian Meng du ministère public devrait être présentée.
Bruno-Guy Therriault est détenu depuis son arrestation le 14 mars. Il avait été évalué en psychiatrie légale, puis déclaré apte à faire face aux procédures judiciaires.
Il avait été arrêté lors de la saisie de stupéfiants survenue sur la rue Adélard-Collette à Sherbrooke.
Les policiers y effectuaient une surveillance depuis plusieurs jours.
Le SPS a trouvé plus de 1000pilules, du crack, de la résine de cannabis et même que du haschich.
La conjointe de Therriault, Julie Drouin, qui a été envoyée en thérapie fermée pour traiter son problème de dépendance a aussi remis son dossier au 2 mai prochain.
Julie Drouin et Bruno-Guy Therriault occupaient le logement d'une connaissance lorsque les policiers sont débarqués.
Une nouvelle accusation de production de cannabis a été déposée, mercredi, contre Therriault, Julie Drouin ainsi que Daniel Bergeron dans cette affaire.