Alain Roy

Un trafiquant de cocaïne plaide coupable

SHERBROOKE - Un trafiquant de cocaïne de Sherbrooke a réglé ses comptes avec la justice.

Alain Roy a plaidé coupable, mercredi au palais de justice de Sherbrooke, d'avoir fait le trafic de cocaïne entre le 1er avril et le 6 décembre 2017 ainsi que de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic le 6 décembre 2017.

C'est une courte enquête du Service de police de Sherbrooke qui a mené à l'arrestation de Roy.

La filature faite sur l'accusé et une source qui a donné des informations aux policiers ont permis d'obtenir un mandat de perquisition pour sa résidence.

Lors de la frappe policière, 8,06 grammes de cocaïne répartis dans 31 sachets ont été saisis. Un cellulaire ainsi qu'une liste de comptabilité et une balance ont été trouvés.

L'individu de 60 ans a avoué vendre des stupéfiants depuis avril 2017. Alain Roy n'est pas un consommateur de cocaïne.

Ce dernier ne serait pas relié à un réseau.

Agissant seul, il livrait la cocaïne chez des clients.

Sans antécédent en semblable matière, un rapport présentenciel complet a été ordonné par le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec.

La procureure aux poursuites criminelles Me Geneviève Crépeau et l'avocate de la défense Me Mélissa Gilbert ont reporté le dossier au 2 octobre prochain pour les observations sur la peine dans ce dossier.