Un Sherbrookois accusé de leurre informatique

Un homme de 23 ans de Sherbrooke doit répondre de 10 chefs d'accusation en lien avec le leurre informatique.

Francisco Blanco a été formellement accusé de leurre informatique sur trois victimes mineures, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke.

En plus des accusations en lien avec la communication avec un mineur par ordinateur dans le but de faciliter une infraction de nature sexuelle, Blanco a été accusé d'avoir transmis du matériel sexuellement explicite ainsi que de production de matériel de pornographie juvénile.

Les gestes reprochés à Blanco se seraient produits entre le 1er décembre 2016 et le 11 octobre 2017.

Après une brève comparution devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec, son avocate Me Michèle Lamarre-Leroux de l'aide juridique a reporté le dossier à jeudi pour fixer le moment de l'enquête sur remise en liberté.

La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé.

C'est la division des enquêtes criminelles du Service de police de Sherbrooke qui a procédé à cette enquête.