Un Sherbrookois a reconnu avoir eu de la pornographie juvénile

Possédant des antécédents judiciaires en matière sexuelle, Robert Pépin a reconnu des crimes en lien avec la pornographie juvénile sur une période de huit ans.
Devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec, il a reconnu avoir accédé à de la pornographie juvénile et d'avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile entre novembre 2008 et octobre 2016.
Âgé de 71 ans, Pépin avait été arrêté en possession de pornographie juvénile en octobre 2016. La Sûreté du Québec avait procédé à la saisie du matériel informatique au logement de Robert Pépin. Le Sherbrookois est détenu depuis son arrestation.
La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre et l'avocate de la défense Me Caroline Saint-André de l'aide juridique ont reporté le dossier au 18 avril prochain pour les observations sur la peine.
C'est une enquête de la division des crimes majeurs de la SQ qui a permis de procéder à l'arrestation de Pépin.