Le restaurant Guacamole y tequila, situé en bordure de la rue Principale Ouest à Magog, a été lourdement endommagé par un incendie.

Un resto de Magog a été la proie des flammes

Le restaurant Guacamole y tequila, situé en bordure de la rue Principale Ouest à Magog, a été lourdement endommagé par un incendie qui s’est déclaré durant la nuit de lundi à mardi.

Les pompiers se sont rendus au Guacamole y tequila après que l’alarme du restaurant se soit déclenchée peu avant 23 h lundi. Ils ignoraient à ce moment-là s’il s’agissait d’une autre fausse alerte ou d’un réel sinistre.

« C’était une simple alarme de routine au départ, indique Steve Lavoie, chef aux opérations au service de protection contre les incendies de la Ville de Magog. Mais, en arrivant sur place, on a rapidement vu qu’un feu faisait rage et on est intervenus. »

En raison de l’âge du bâtiment et des nombreuses rénovations dont il a fait l’objet, les pompiers n’ont pas eu la tâche facile. Environ 45 pompiers, provenant de Magog, Orford, Ayer’s Cliff et Saint-Denis-de-Brompton, ont travaillé à l’extinction du feu.

« Du bran de scie servait d’isolant dans certains murs et il y avait plein de racoins, souligne Steve Lavoie. Ça n’a pas été simple. Le feu a continué de couver pendant un bon moment, surtout que le vent a rallumé les flammes plusieurs fois. »

M. Lavoie ignorait la valeur des pertes matérielles occasionnées par le feu. Il a cependant affirmé qu’il s’agissait de lourds dommages.

Le feu aurait pris naissance au sous-sol du bâtiment. La cause exacte de l’incendie était toujours inconnue en fin de journée mardi.

Sous le choc

Présentes sur les lieux de l’intervention, les propriétaires des Guacamole y tequila de Magog et de Sherbrooke, Miriam Castillo et Marie-Ève Roy-Lepître, vivaient des moments pénibles mardi.

« On était en état de choc en apprenant ce qui nous arrivait, a confié Mme Castillo. Une des premières choses auxquelles on a pensé, ce sont nos employés, surtout qu’on était en période de recrutement. On s’est vite mis en mode solution pour se sortir de cette situation. L’été s’en vient et c’est une période importante à Magog dans la restauration. »

Les deux restauratrices ont également exprimé leur volonté de redémarrer leur restaurant à brève échéance. Elles envisagent de déménager le Guacamole y tequila de Magog dans des locaux temporaires ailleurs dans cette ville, mais leur intention est de le ramener ensuite dans le bâtiment qu’il occupait jusqu’à lundi.