Michaël Lee

Un jeune voleur de Magog veut sortir de la délinquance

Un jeune voleur et fraudeur de Magog a décidé de se reprendre en main.

Michaël Lee a d’abord choisi, mercredi, de régler ses comptes avec la justice devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.

Il a reconnu deux dossiers de fraude puis trois dossiers de vols commis à Magog en 2017.

Le 5 février 2017, Lee a fraudé la banque CIBC de Magog. Il a pris la carte de débit d’une connaissance et effectué le dépôt d’une enveloppe vide au guichet automatique avant de retirer 500 $. Lee a été capté sur des images de caméra vidéo.

Un autre individu, Anthony Roy, a aussi été accusé dans cette affaire.

Le 29 septembre 2017, Lee a encaissé un faux chèque. Au total, la banque a été flouée de 2100 $.

Michaël Lee a également reconnu avoir volé une table patio, un foyer et deux tables et des chaises à l’été 2017.

Une déclaration d’un autre individu a permis de remonter la trace de Michael Lee.

« Mon client avait été payé en cocaïne. À la suite de son arrestation, il a collaboré avec les policiers. Il a même fait le tour des endroits où il avait effectué des vols dans le véhicule de patrouille », a expliqué au tribunal son avocate Me Karine Poliquin.

Me Poliquin a aussi mentionné que ces crimes ont été commis dans une période difficile que traversait Lee.

« Il a subi de mauvaises influences. Sa consommation de drogue est devenue difficile. Il s’est endetté. »

Michael Lee a cessé toute consommation à la suite de son arrestation en février 2018.

« Mon client veut tourner la page et passer à autre chose. Il a tenté de se trouver un emploi. Il veut rembourser les victimes », explique Me Poliquin.

L’accusé devra amasser une certaine somme d’argent pour effectuer un remboursement aux victimes avant les observations sur la peine. « Ça vous aiderait à réparer que de vous trouver un emploi », a exprimé le juge Chapdelaine.

Les observations sur la peine se dérouleront le 18 décembre.