Un homme arrêté après une agression à la grande mosquée de Québec

Un homme de 47 ans a été arrêté par la police de Québec samedi après-midi après avoir insulté des fidèles qui se rendaient à la Mosquée de Québec et frappé un chauffeur de taxi qui tentait de s’interposer dans l’«escarmouche».

Président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi a déclaré que l'homme avait été intercepté peu après 12 h 15 devant la Mosquée par l’équipe de sécurité mise en place depuis la tuerie de janvier 2017.

«On l’a intercepté et on lui a demandé ce qu’il venait faire. Il a dit qu’il était chez lui et s’est mis à insulter les gens qui étaient là. Un chauffeur de taxi musulman qui était de passage a tenté de s’interposer, mais l’homme lui a donné un coup de poing au visage», a indiqué M. Labidi.

«Notre équipe de sécurité est plus présente sur place durant le mois du ramadan et approche toutes les personnes qui peuvent paraître louches pour leur parler. Cependant, d’après le témoin principal, je ne crois pas qu’il s’agisse d’un crime haineux. C’est probablement plutôt quelqu’un qui avait des problèmes psychologiques, car je ne suis pas sûr qu’il ait toute sa tête.»

M. Labidi a confirmé que l’individu avait été rencontré puis arrêté par le Service de police de Québec (SPVQ), qui a aussi reçu les témoignages des autres personnes qui étaient sur place. Le SPVQ qualifie l'événement d'«escarmouche».

«Selon le témoignage de ceux qui étaient sur place, l’agresseur avait exprimé avec hostilité des messages de nature Islamophobique et tenu des propos anti-immigration avant de s’en prendre physiquement à la victime», peut-on lire sur le compte Twitter de l’organisation.

Le SPVQ traite cet événement comme une voie de fait et non un crime haineux. Avec La Presse canadienne